Maki Macaco

portrait d'une femelle maki
|

Maki Macaco

Mis à jour le 10/06/2022 | Publié le 12/12/2012

"De nombreux lémurs macaco peuplent Nosy Komba. On distingue plusieurs groupes mixtes menés par des femelles."

Description

Les lémuriens sont des primates endémiques de Madagascar ; il en existe plusieurs espèces, dont le eulemur macaco ou plus communément appelé maki macaco, que l’on trouve ici, à Nosy Komba.
On peut les observer de jour, et la nuit on peut entendre leurs cris résonner contre la paroi montagneuse de l’île. Il est très facile de distinguer les femelles macaco des mâles. En effet, « ces dames » ont un poil entre le marron et le roux, tandis que leurs compagnons ont une fourrure noire. Ces peluches fascinent tant leur agilité est majestueuse et tant leur ressemblance avec nous est grande.

Habitat

Ils vivent dans la forêt, dans les arbres. Leur agilité incroyable leur permet de sauter très loin de branche en branche, et de grimper très haut.

Comportement

Les makis vivent en communauté. On distingue plusieurs groupes mixtes. Un groupe est en général composé de sept à une quinzaine de lémuriens. Bien que les mâles soient plus nombreux, le mode social des macaco est matriarcal. Une femelle dominante dirige un groupe, accompagnée d’autres femelles.

Ils ne se retiennent pas quand ils ont envie de faire leurs besoins. Ils rejettent dans leurs excréments des graines de fruits qu’ils ont mangés. Comme les oiseaux, ils sont des disséminateurs.

Alimentation

Ils sont principalement végétariens et se nourrissent essentiellement de graines, de feuilles et de fruits, dont ils aiment le goût sucré mais ils peuvent aussi se régaler avec les liquides sécrétés par les arbres ou les plantes.
Leur odorat développé leur permet de flairer et de repérer très facilement les fruits. Ce sont de grands friands de bananes, et lorsque la saison des mangues arrive à partir du mois de novembre jusqu’à la fin du mois de février, ils s’en régalent. Parfois ils mangent de tout petits insectes et des mille-pattes.

Langage

Les moyens de communication des eulemurs macaco sont très spéciaux. Leur langage a plusieurs sonorités. Certains sons ressemblent à des grognements, d’autres s’apparentent à des cris de singe. Lors de la période des amours, les cris se font plus stridents et les disputes entre eux sont nombreuses.

Reproduction

Les femelles n’accouchent qu’une fois par an et n’ont alors en général qu’un petit. Elles peuvent aussi en avoir deux. La gestation dure environ quatre mois ; c’est entre septembre et décembre que ces adorables boules de poils voient le jour. Durant les trois premiers mois, les nouveau-nés s’accrochent sous le ventre de leur mère pour être protégés.

Les mains du petit serrent fermement la fourrure de la maman et la queue enlace son bas ventre.
Plus tard, ils se mettent sur leur dos, puis commencent peu à peu à prendre leur autonomie. À six mois, ils sont sevrés, et se déplacent seuls, bien que leurs mères soient toujours à leurs côtés pour leur apprentissage.
Ils atteignent leur maturité sexuelle à l’âge de deux ans et ne s’accouplent qu’un an après.

On estime l’espérance de vie de cette espèce à environ une vingtaine d’années, mais certains d’entre eux peuvent vivre plus longtemps.

L’influence humaine

Durant la saison touristique, de nombreuses personnes viennent sur l’île pour découvrir ces primates ; afin de les attirer, les locaux les nourrissent avec des bananes, et ainsi les familiarisent avec les hommes. À Nosy Komba, faire du mal à un maki est absolument interdit.

Ces animaux sont sacrés.

Mais l’homme fragilise chaque jour un peu plus leur habitat naturel, par la déforestation, et l’expansion des cultures et des villages. Moins les humains toucheront à la nature et à sa biodiversité, en respectant le mode de vie naturel des Macaco, plus ces magnifiques animaux seront protégés.

Sur le même thème…