Pages Navigation Menu

L'île aux lémuriens, un joyau de la nature

Insalubrité à Ampangorina ?

Insalubrité à Ampangorina ?
De nombreux touristes avant de quitter le plus grand village de Nosy Komba, Ampangorina, font le même constat :

« Ce village est très beau, mais très sale ! »

Les ordures sont partout : des papiers, des plastiques, des déchets végétaux, des déchets d’animaux, bordent les allées du village.
Tous les 10 mètres, dans chaque recoin on peut voir un amoncellement de déchets.
Les ordures sont jetées dans les allées ou dans la mer depuis des années avec pour alibi que ce sont des espaces publics et qu’il n’y a pas d’autres solutions pour les déchets.
Certains de ces détritus bouchent les rares canalisations des eaux usées des bassins faisant place idéale aux bactéries, moustiques, rats, des marigots se forment… l’insalubrité guette !

Trois principales décharges ont été improvisées ; aux extrémités des plus grandes plages et à 60m de la mission catholique ; s’ajoutent à cela les déchets rapportés par chaque marée déposés sur la plage.

Certains hôteliers n’ont aucun scrupule à déverser quotidiennement avec leur bateau, les déchets de leur établissement à 100 mètres du rivage, quand d’autres, responsables, traitent leurs ordures et nettoient la plage.
Malheureusement, la population locale n’a pas peur de l’insalubrité :
« ce n’est pas sale, de toutes les façons, la prochaine marée emportera tout ».

Ici, depuis des années, l’océan est une grosse poubelle dans l’esprit de nombreuses personnes. Autrefois les déchets n’étaient que des végétaux, or, aujourd’hui les mentalités sont restées les mêmes mais les déchets eux, ont changé (plastiques, piles, bombes aérosols etc…), du fait du tourisme grandissant.
Triste constat des choses. il n’y a que la plage qui est partiellement nettoyée et cela depuis peu.
Des poubelles ont pourtant été mises à disposition dans certaines zones du village mais elles sont systématiquement pleines et non vidées.

Proverbe Malgache :

Ny hakamoana no hitafiam borodamba mandava toana.
(C’est à cause de la paresse qu’on est couvert de loques toute l’année)

Quelles sont les causes de cette situation déplorable :

-Pouvoir d’achat des habitants en hausse (Tourisme grandissant).
-Pas de volonté d’évoluer.
-Pas d’enseignement sur l’hygiène.
-Pas de budget de l’état.
-Pas de taxe sur les ordures ménagères.

Quelles solutions ? :

-Instaurer une politique en matière d’hygiène et d’environnement que l’autorité locale doit faire respecter.
-Impliquer la population locale.
-Responsabiliser chaque habitant dans le traitement des déchets.
-Mettre en place des lois.
-Instaurer une taxe sur les ordures ménagères en dissociant les particuliers des hôteliers.
-Organiser un tri et une collecte.
-Procéder à l’incinération des déchets sur un terrain à l’écart du village.


Dans cet article, c’est le village touristique d’Ampangorina qui est concerné, cependant, beaucoup d’autres villages sont également concernés.

Vous l’aurez compris voyageurs, repartez d’ici en laissant le moins de déchets possible car il y a de très fortes chances qu’ils terminent dans l’océan ou dans un coin du village.